casanier


casanier

casanier, ière [ kazanje, jɛr ] adj.
• 1552; (marchands) caseniers « domiciliés en France » 1315; p.-ê. it. casaniere, de casana « boutique de prêteur », p.-ê. par crois. avec casa « maison »
Qui aime à rester à la maison. sédentaire; pantouflard. Une femme casanière. pot-au-feu. Habitudes casanières, vie casanière. Goûts casaniers. Subst. Une casanière. ⊗ CONTR. Bohème, nomade.

casanier, casanière adjectif et nom (italien casaniere, prêteur d'argent, d'un dialecte du Nord casana, du vénitien casnà, monceau de deniers, du turc hazna, trésor) Qui aime à demeurer chez soi ; qui manifeste cet état d'esprit. ● casanier, casanière (synonymes) adjectif et nom (italien casaniere, prêteur d'argent, d'un dialecte du Nord casana, du vénitien casnà, monceau de deniers, du turc hazna, trésor) Qui aime à demeurer chez soi ; qui manifeste cet état...
Synonymes :
- pantouflard (familier)
- pot-au-feu (familier)
- sédentaire

casanier, ère
adj. et n.
d1./d Qui aime rester chez soi, qui ne veut pas bouleverser ses habitudes. Une femme casanière.
|| Subst. C'est un casanier.
d2./d Propre aux personnes casanières. Une vie, des goûts casaniers.

⇒CASANIER, IÈRE, adj.
Souvent péj.
A.— [En parlant d'une pers.] Qui préfère habituellement rester chez elle, est attaché à un mode de vie sédentaire. Un bourgeois casanier. Casanier et un peu tâtillon, il se plaisait au logis (THEURIET, La Maison des deux barbeaux, 1879, p. 8). L'on est d'autant plus apte à narrer des voyages, que l'on est plus sédentaire et plus casanier (KARR, Sous les tilleuls, 1832, p. 187) :
Un flâneur à qui l'on ordonnait de garder la chambre le plus possible, un errant des rues de Paris que l'on condamnait à devenir sédentaire et casanier, ne pouvait pas, d'abord, être de bien joyeuse humeur.
COPPÉE, La Bonne souffrance, 1898, p. 59.
Emploi subst. C'est un casanier, un vrai casanier (Ac. 1798-1878); c'est une casanière (Ac. 1932).
B.— [En parlant du genre de vie] Qui est propre aux gens casaniers. Synon. pantouflard (fam.), sédentaire. Existence, habitude, humeur, vie casanière. L'esprit casanier des Français (R. ROLLAND, Jean-Christophe, La Foire sur la place, 1908, p. 694).
Rem. On rencontre ds la docum. casanerie, subst. fém. État d'une personne casanière. Je vous dirai seulement ce qui m'a jeté dans la paresse et dans la casanerie (G. SAND, Les Beaux Messieurs de Bois-Doré, t. 1, 1858, p. 73).
Prononc. et Orth. :[kazanje], fém. [-]. Ds Ac. 1694, s.v. case et au masc. seulement. Ds Ac. 1718-1932 au masc. et au fém., en tant que vedette indépendante de case. Étymol. et Hist. 1. 1315 subst. casenier « prêteur d'argent italien établi en France » (Ord., I, 582 ds GDF.) — 1587 (Fr. PERRIN, Quatrains, f° 36 ds GDF. Compl.); 2. 1558 casanier « qui aime à rester au logis » (DU BELLAY, Regrets, XXIX, 1). 1 empr. à l'ital. casaniere « prêteur d'argent » attesté en 1447-64 (ds BATT.) et lui-même dér. de casana terme d'Italie du nord (Lucques) « boutique d'un prêteur d'argent » attesté au XIIIe s. (DEI) issu, peut-être par croisement avec casa « maison » (DEVOTO), du vénitien casnà « monceau de deniers », lui-même empr. au turc « trésor », de l'ar. « id. » (DEI; DEVOTO; LOK., n° 855). Le sens 2 s'explique prob. par le fait que les prêteurs italiens installés en France semblaient tenus à résider en un lieu précis, évolution favorisée par l'infl. de case « maison », fréquent au XVIe s. (v. GDF., s.v. casenier; cf. gentilhommes casanniers « gentilhommes du pays » chez Monluc ds HUG. et casaner « rester à la maison » chez Baïf, ibid.). L'esp. casañero, proposé comme étymon. par FEW t. 2, pp. 452-453 et BL.-W.5, est prob., selon COR., s.v. casa, empr. au français. Fréq. abs. littér. :67. Bbg. KOHLM. 1901, p. 16. — SAR. 1920, p. 25. — WIND 1928, p. 4, 68, 141.

casanier, ière [kazanje, jɛʀ] adj.
ÉTYM. 1552; casenier, n., « prêteur d'argent italien installé en France », 1315; p.-ê. ital. casaniere « prêteur d'argent », de casana (Lucques) « boutique de prêteur », p.-ê. par croisement avec casa « maison », les prêteurs italiens installés en France devant résider dans un endroit précis.
Qui aime à rester au logis (personnes); qui correspond à ce goût (comportements). Sédentaire; pantouflard (fam.). || Une femme casanière. Pot-au-feu (fam.). || Habitudes casanières, vie casanière. || Caractère casanier. || Humeur casanière. || Goûts casaniers.
1 Il la trouvait toujours là, casanière, inactive dans leur petit logis comme une femme d'Orient.
Alphonse Daudet, Sapho, IV, p. 21.
2 (…) si notre vie est vagabonde notre mémoire est sédentaire, et nous avons beau nous élancer sans trêve, nos souvenirs, eux, rivés aux lieux dont nous nous détachons, continuent à y continuer leur vie casanière (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XV, p. 159.
N. (rare). || Un casanier. || Une casanière.
CONTR. Bohème, errant, nomade.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • casanier — casanier, ière (ka za nié, niè r ; l r ne se lie jamais ; au pluriel l s se lie : des gens ka za nié z et paisibles) adj. 1°   Qui aime à demeurer chez soi, et, en parlant des choses, qui appartient aux gens aimant à demeurer chez eux. •   Toute… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • casanier — CASANIER, IÈRE. adj. Qui aime à demeurer chez lui par esprit de fainéantise. C est l homme du monde le plus casanier. On dit dans ce même sens: Mener une vie casanière. être d humeur casanière. [b]f♛/b] Il est aussi substantif. C est un casanier …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • casanier — Casanier. masc. substant. & adj. Qui ne bouge de la maison. Il ne se dit que figurément pour un faineant. C est un casanier. humeur casaniere. vie casaniere …   Dictionnaire de l'Académie française

  • CASANIER — IÈRE. adj. Qui aime à demeurer chez lui. C est l homme du monde le plus casanier. On dit dans un sens analogue : Mener une vie casanière. Être d humeur casanière. Avoir des goûts casaniers. Etc.   Il est aussi substantif. C est un casanier, un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CASANIER, IÈRE — adj. Qui aime à demeurer chez lui. C’est l’homme du monde le plus casanier. Par extension, Mener une vie casanière. être d’humeur casanière. Avoir des goûts casaniers. Il s’emploie aussi comme nom. C’est un casanier, une casanière …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • casanière — ● casanier, casanière adjectif et nom (italien casaniere, prêteur d argent, d un dialecte du Nord casana, du vénitien casnà, monceau de deniers, du turc hazna, trésor) Qui aime à demeurer chez soi ; qui manifeste cet état d esprit. ● casanier,… …   Encyclopédie Universelle

  • pantouflard — pantouflard, arde [ pɑ̃tuflar, ard ] adj. • 1889; de pantoufle ♦ Fam. Qui aime rester chez soi, qui tient à ses habitudes, à ses aises. ⇒ casanier. N. Un(e) pantouflard(e). ⊗ CONTR. Bohème. ● pantouflard, pantouflarde adjectif et nom (de… …   Encyclopédie Universelle

  • sédentaire — [ sedɑ̃tɛr ] adj. et n. • 1492; h. 1075; lat. sedentarius, de sedere « être assis » 1 ♦ Qui se passe, s exerce dans un même lieu; qui n entraîne aucun déplacement (en parlant d une occupation). Vie, travail sédentaire. « Profession sédentaire et… …   Encyclopédie Universelle

  • pot-au-feu — [ potofø ] n. m. inv. • 1673, dans les loc. avoir, mettre le pot au feu; de pot et 1. feu 1 ♦ Mets composé de viande de bœuf bouillie avec des carottes, des poireaux, des navets, des oignons, du céleri, et souvent un os à moelle. ⇒ potée. Le… …   Encyclopédie Universelle

  • Chat Persan — Persan (chat)  Ne doit pas être confondu avec Shah d Iran. Pour les articles homonymes, voir Persan (homonymie) …   Wikipédia en Français